Voyage itinerant du 09 au 12 Septembre 2021
"la remontée du lot"

Pont Valentré 4.jpg

Depuis maintenant 2 années, l'Union Cyclotouriste Bergeracoise, comme tous les cyclos et autres clubs sportifs, a été privée de sortie.

Après l'annulation de notre séjour à Vaison la Romaine, séjour prévu en Mai, nous avons décidé de mettre sur pied un Voyage Itinérant après la saison estivale.

Ainsi, la « Remontée du Lot » a pu voir le jour : départ de Bergerac pour nous rendre à Casseneuil et filer le long du Lot pour atteindre Cahors et retour sur Bergerac.

Les mois et les semaines qui ont précédé ce voyage ont été mis à profit pour s'entrainer régulièrement.

L'équipe est ainsi composée : 15 cyclos (4 femmes et 11 hommes) et 3 accompagnatrices.

pont Valentré à Cahors

le democrate.jpg
départ Bergerac.jpg

Jeudi 09 Septembre 2021

La veille de notre départ un bel orage s'abat sur Bergerac...les cyclos s'interrogent !!!

Nous sommes accompagnés de 2 véhicules, au bord desquels Annie, Annette et Janine seront au plus grand soin pour nous et surtout transporteront avec elles l'ensemble des bagages.

Mais attention les filles interdit de nous suivre...nous ne les retrouveront que le soir aux gites.

Nous partons ce matin direction Casseneuil pour notre 1ère étape de ce voyage itinérant. Le ciel est brumeux mais avec beaucoup de chance nous passerons au travers des gouttes.

Une bifurcation sur la route et « patatrac » notre ami Daniel est à terre, mais il repartira sans bobo.

Quelques instants plus tard, c'est au tour de Christophe de nous faire une figure de style, mais la chute cette fois-ci est plus dure...il repartira, mais au fil des kms les douleurs se font ressentir. Il arrivera le soir à Casseneuil avec pas mal de difficultés pour marcher.

Ce sera quand même une étape assez difficile pour tous : de vrais toboggans pour un affichage au compteur de 1000m de dénivelé positif.

L'arrivée au gîte des 3 rivières est suivie d'un bel orage, mais pour nous la journée est terminée. Une bonne paella nous remettra de nos émotions de cette 1ère journée.

Samedi 11 Septembre 2021

Au lever, nous découvrons une belle brume qui enveloppe Puy l'Evêque : espérons que celle-ci se lèvera vite.

Christophe est sur pied, et les médecins de l'hôpital ne lui ont pas contre-indiqué le vélo. Il sera présent ce matin parmi nous pour parcourir les quelques 90 km qui nous séparent de notre camping de Goujounac. Après le lever de la brume, la journée s'annonce radieuse et elle le sera tout au long de notre route. On suivra le Lot dans ses méandres et nous traversons de beaux villages, tel que Albas et son église perchée sur les flancs du Lot.

Arrivée à Cahors par le pont Valentré que nous parcourons à pied : bel ouvrage fortifié du 14ème siècle sur la route de St Jacques de Compostelle et flanqué de 3 tours chacune d'elles différente de l'autre. Nous pique-niquerons en contrebas sous l'ombre de ses arches.

Petite visite libre de la ville pour les cyclos qui repartiront ensuite pour la partie la moins facile de la journée.

Montée à Crayssac qui se terminera par un bouquet final entre 15 et 20% sur 200 à 300m. Ensuite nous longerons la route des crêtes pour redescendre au final sur Goujounac...redescendre, façon de parler car le camping est positionné en haut de la petite cité.

Camping bien situé : le patron nous accueillera avec beaucoup de bienveillance (et il en faut avec tous ces cyclos fatigués mais énervés des dernières bosses).

Soirée pizza qui se terminera par une petite eau de vie de mirabelle offerte par le patron du camping (région de notre hôte).

crevaison 1.jpg

t'es sur que c'est le bon pneu!!!

Vendredi 10 Septembre 2021

Départ à 08h30.

Christophe ne va pas mieux et il décide de visiter Villeneuve sur Lot et plus particulièrement le tout nouvel hôpital. Le diagnostic est rassurant, pas de cassure mais un bel hématome qui lui demandera la journée de repos. Un cyclo de Casseneuil a décidé de nous accompagner aujourd'hui. C'est le frère de Bernard qui réside à Casseneuil : c'est lui qui nous a orienté vers le gîte et le couvert.

Mais aujourd'hui ce ne sera pas une étape de tout repos : J-Claude et plus précisément son vélo ont décidé de nous ralentir. Une première crevaison, qui, après vérification nécessitera le changement et de la chambre et du pneu : et voilà J-Claude reparti...pas pour très longtemps...son vélo en a décidé autrement. Décision est prise de nous dépanner dans Villeneuve: on en profitera également pour s'approvisionner en repas du midi. Le dépannage s'éternise, et nous repartons à 12h30. Nous avions donc parcourus 21 km en 4h...soit du 5 km/h : pas mal.

Un petit effort pour la pause casse-croûte à Penne d'Agenais : montée courte mais raide pour s'installer en face de Notre Dame de Peyragude et profiter d'une superbe vue sur le Lot et la campagne environnante.

L'après-midi nous réconcilie avec le vélo avec emprunt de belles voies le long du Lot. Halte à Fumel pour découvrir le Lot depuis le Chateau et ses jardins.

Arrivée à Puy l'Evêque où nous passerons la soirée dans un hôtel « Logis de France ». A peine étions nous arrivés et attablés sous une tonnelle pour dégustation de la traditionnelle bière, qu'un violent orage nous précipita à l'intérieur de l'hôtel. L'histoire se répéta donc comme pour Casseneuil : une madone nous protégeait durant ce périple, pas d'autres explications.

Allez, une bonne nuit nous fera le plus grand bien.

Dimanche 12 Septembre 2021

C'est la dernière. Notre ami Christophe ne sera pas de la partie, sa virée de la veille n'a fait que réveiller ses douleurs.

Le retour sur Bergerac se fera par la route des Bastides : Villefranche du Périgord en 1er lieu, où nous nous ravitaillerons pour le midi, puis Monpazier ensuite où une petite halte dans l'enceinte de la Bastide nous fera le plus grand bien.

Juste avant, le vélo de notre ami Alain avait décidé de faire grève...grève des pignons.

Sa cassette arrière est en vrac, et il repartira en voiture, pas d'autre choix. Mais c'est mal connaître Alain : une fois sa monture réparée (par ses soins), il viendra à notre rencontre du côté de Couzes st Front pour faire le final ensemble.

Puis nous passerons au pied de Beaumont, mais nous ne ferons qu'effleurer cette dernière bastide et c'est toutes voiles dehors et vent arrière que nous filerons jusqu'à Bergerac, où nous prendrons le pot de l'arrivée sur le port.

Avec tout çà ; 4 jours de vélo, 335 km de parcourus et quelques 2900m de dénivelé positif.

Un grand bravo à tous les cyclos itinérants et plus particulièrement à toutes celles et ceux pour qui c'était une grande première.

Nous n'oublierons surtout pas nos accompagnatrices qui nous ont supporté durant ce périple, qui nous ont préparé les p'tis déjs...tout çà sans compter leur gentillesse de chaque instant.

étape 3 café.jpg

petite pause café...